Interview pour le collectif Métiers Rares

FrédéricLesellier_profil_1200x1200.jpg

Retranscription de l'interview avec Manuela du Collectif FRMR.

Rencontre avec Frédéric Lesellier, Artisan d'Art, Maroquinier et Bottier femme

Au sein de notre petit collectif de créateurs passionnés se trouve un créateur qui nous est cher. Fredéric Lesellier, de ses mains de maître, transforme la matière en créations luxueuses et raffinées. Artisan d'Art, maroquinier et bottier femme, les pièces qu'il propose sont réalisées artisanalement dans son atelier situé à Nice avec des matériaux nobles.

Frédéric, dites nous tout!

 

Comment en êtes-vous venu à fabriquer vos créations? Quelle est votre histoire ?

Lorsque j'ai créé la marque Frédéric Lesellier en 2016, je voulais avant tout m'offrir la possibilité de réaliser un rêve d'enfant, travailler de mes mains à rendre le monde plus beau.

J'ai depuis toujours été attiré par les courbes et les couleurs.

Depuis mes 15 ans, je griffonne des talons, des silhouettes, je m’intéresse aux matières, je suis d'ailleurs tombé amoureux du cuir...Une matière vibrante, chaude et très sensorielle...

Avez-vous suivi une formation ?

Après un parcours classique en design et une formation dans les métiers de la chaussure et de la maroquinerie, j'ai eu l'opportunité d'effectuer de nombreux stages et diverses expériences professionnelles dans des ateliers de fabrication haut de gamme.

Malgré de supers expériences qui m'ont fortement formé et enrichi, je voulais par dessus tout partager mes créations, j'ai donc pris le risque de me lancer et de créer ma marque éponyme.

Dites-nous en plus sur vos inspirations?

Je puise mes inspirations dans différents mouvements artistiques et architecturaux, dans la musique que j'écoute et le cinéma que j'apprécie énormément ; je retranscris dans mes pièces les sentiments et les émotions que j'éprouve face aux œuvres de mon époque.

Toujours attiré par des personnages féminins forts, puissants et charismatiques ; je propose aux femmes d'aujourd'hui, des produits qui les subliment au quotidien.

Qu'est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

Question horriblement difficile !!! Il y a trop de choses!! Comme vous vous en doutez, plusieurs choses me plaisent dans mon métier.

D'une part, l'autonomie et la liberté de création, mais aussi la concrétisation de mes dessins en prototypes. D'autre part, le perfectionnement de mes protos en pièces d'exception car, j'adore l'idée d'apporter autant de soin et d'attention à mon travail.

Mais il y a aussi, toutes les recherches ou bien le travail de fabrication en général... le rapport à la matière... Le patronnage, la coupe, le montage, le bichonnage... tant de choses...

Pour autant, si je ne devais en choisir qu'une, je dirais volontiers, le dernier moment.

Lorsque la création est terminée et que ma cliente en est satisfaite.

Vient alors ce moment... Celui de l'emballage...

Je plie méticuleusement des feuilles de papier de soie, que je place dans une boite noire à fermeture aimantée, puis je dépose délicatement le sac dessus, je replie le papier de soie et y insère un petit totebag, estampillé de mon logo.

Je joins au paquet une petite carte, sur laquelle j'écris toujours un petit mot, une pensée, une citation ou une petite bêtise. J'ai vraiment le souci du détail et du travail bien fait.

C'est ce que je souhaite partager avec le public et les gens qui me font confiance.

Quelle est la plus belle pièce que vous ayez réalisée à ce jour ?

Je dirais sans hésiter le Letter Nano  (photo ci-jointe).

Cette création classique en apparence, est en fait un monstre de technique artisanale, son montage mexicain et son asymétrie en font tout de même un sac original.

J'aime cette création, mais j'aime surtout son parcours. Issue de 18 mois de travail, une vingtaine de prototypes, je l'ai d'abord commercialisée comme Letter Bag. Cette pièce nécessite 3 jours de travail et à force de perfectionnement, la version Nano est née. Plus aboutie, avec des lignes épurées, justes et parfaites, un nouveau fermoir métallique, gravé au nom de la marque...

Je ressens cette pièce avec beaucoup de bonheur et je crois vraiment que les couleurs pastels de l'été en feront un incontournable.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes créateurs en herbe ?

Ne rêvez pas votre vie, vivez vos rêves. Avec persévérance et rigueur, fournissez un travail à la hauteur de vos ambitions.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés